15 leçons de vie que j'ai apprises grâce à The Walking Dead

Au départ, je pensais que The Walking Dead était juste une série qui faisait très peur. Mais après avoir vu 4 saisons et demi, je sais désormais que l'opus de Frank Darabont et Robert Kirkman est, surtout, un bon moyen d'apprendre tout plein de choses sur la vie. La preuve par 15 !

Je suis ce que l’on appelle une “vraie flipette”. Pour vous dire, l’un des plus grands traumatismes de ma vie est le fait d’avoir vu le film d’horreur REC au cinéma. D’ailleurs, je n’ai pas tenu toute la séance et j’ai quitté la salle dix minutes avant la fin du film. Alors lorsque l’on m’a parlé pour la première fois de The Walking Dead, j’ai ri ! Pourquoi m’infliger, chaque lundi soir, une série racontant l’histoire de pauvres malheureux pourchassés par des zombies ? Non, clairement, ce n’était pas pour moi.

Mais à force d’entendre mon entourage me répéter encore et encore, à quel point, “The Walking Dead c’est génial”, j’ai fini par céder (oui, je n’ai aucune personnalité). Et là, RÉVÉLATION ! Ok, TWD, ça fait peur. Ok, les zombies sont vraiment à vomir. Ok, il y a du sang partout Ok, ce qui arrive à Beth, Rick, Daryl et les autres est foncièrement injuste. Mais, mon dieu, que cette série est cool !

Aujourd’hui, je me considère comme étant une warrior de la série d’horreur (il faut l’avouer, je partais de loin). Car non seulement je n’ai plus peur devant The Walking Dead, mais je ne manquerais un épisode pour rien au monde. Alors, à l’occasion de la reprise de la saison 5 ce dimanche 8 février, j’ai décidé de vous raconter toutes les (plus ou moins) belles choses que cette série m’a apportées… Avec TWD, j’ai appris :


Que les femmes sont aussi fortes que les hommes !


Qu’il ne faut jamais croire un homme avec une coupe mulet


Que les choses pouvaient toujours toujours être pires, même quand on pensait être au plus bas !


Qu’il faut toujours (TOUJOURS) regarder derrière soi (et devant, et sur les côtés)


Qu’il ne faut JAMAIS tenter de rendre justice trop frontalement


Qu’il n’y a pas que dans Esther qu’une gamine de 10 ans pouvait être terrifiante


Qu’on a mille occasions pour rencontrer le grand Amour, mais que c’est souvent au pire moment que cela arrive !


Qu’en cas d’attaque de zombies, mieux vaut savoir manier une arbalète qu’un fusil


Qu’on ne pouvait pas faire confiance à quelqu’un qui se fait appeler « le gouverneur »


Que les épreuves nous font grandir bien trop vite


Que ceux qui semblent être des gros durs sont souvent ceux qui ont le plus gros coeur


Que mêmes dans les pires situations, mieux faut toujours voir le verre à moitié plein !


Qu’à force de côtoyer des zombies, on devient (presque) comme eux !


Que la fin justifie les moyens


Que ceux ont l’air d’être les plus faibles cachent souvent une très grande force

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site