Des jumelles et des fantômes dans le nouveau clip d'Ibeyi

Elles sont jumelles, elles chantent une soul hantée, parfois dans une langue vaudoue. Elles ont fait la première partie de Damon Albarn... et elles sont incroyables. Elles, ce sont Ibeyi et elles préparent activement la sortie de leur premier album.

Vous ne les connaissez pas encore mais les jumelles d’Ibeyi (Naomi et Lisa) sont en train de s’imposer doucement comme le nouveau groupe à suivre. Des jumelles aux origines multiples. Une mère française, un près cubain (le percussionniste Anga Diaz) et des influences encore plus diverses : d’Amérique latine à l’Afrique. Résultat : leur musique est sans frontière. Ce folk apatride se teinte de sonorités diverses qui n’ont pas échappé aux oreilles fines du producteur Richard Russell et du label anglais XL…le label d’Adele, Radiohead ou encore Damon Albarn. D’ailleurs, elles ont partagé la scène avec ce dernier au dernier festival des Inrocks, en novembre 2014.

En attendant la sortie prochaine de leur album, Ibeyi dévoile aux comptes-gouttes leurs compositions et leurs clips. Esthétique sombre et léchée, chansons hantées chantées tantôt en anglais tantôt en Yoruba, langues parlées au Bénin arrivée à Cuba au 17ème siècle. Là, elle était la langue de la pratique vaudoue, raconte-t-on.

Instrumentations minimales, dépouillées au maximum où les nappes électroniques viennent se poser délicatement sur les percussions. Les jumelles s’apprêtent à sortir leur premier album et elles seront en concert le 24 février prochain au Carreau du Temple à Paris.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site