L'interview qui abuzze : le Prince Miiaou

A l'occasion de son concert à la Gaîté Lyrique le 29 janvier dernier, LFA a rencontré Le Prince Miiaou. Et on en a profité pour lui poser des questions plus ou moins sérieuses...

Elle a un nom de scène masculin mais c’est une jeune fille frêle et fragile qui se cache derrière le Prince Miiaou. Maud-Elisa, à l’état civil, était à la Gaîté Lyrique pour faire découvrir en live les titres de son Tritptyque d’hiver (un EP mis en ligne sur son site internet et en téléchargement légal dès le 9 février), mais aussi l’occasion de se réécouter les morceaux de ses quatre derniers albums. Pour ceux qui ne seraient pas encore familier de l’univers du Prince Miiaou, la belle s’est fait une place de choix dans le rock indé français. Autodidacte et énigmatique, la jeune trentenaire distille depuis 2007, un rock à la fois sensuel et mystérieux. Les mélomanes auront tendance à la rapprocher des grandes PJ Harvey et Cat Power, nous on dira juste que son rock ronronne et ses (g)riffs de guitares électrisent. Littéralement.



Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site