Le film à voir ce week-end : The Riot Club de Lone Scherfig (non, ce n'est pas qu'une affaire de BGs)

| Ce week-end, on se précipite au cinéma pour aller voir le nouveau film de Lone Scherfig, "The Riot Club", une critique de la jeunesse dorée d'Oxford.

Ils sont beaux, ils sont très riches (vraiment très riches), grossiers et sans morale. C’est l’élite masculine de l’élite de la nation britannique. Le Riot club, club hyper sélect d’Oxford de fils à papa qui pensent qu’un chèque peut régler n’importe quel problème. Et ça fait quelques siècles (trois) que ça existe. Dans son nouveau film, la réalisatrice danoise Lone Scherfig (responsable du très beau “Une éducation”) s’attaque à la jeunesse dorée et pourrie britannique à travers les aventures de Miles et Alistair. Ces deux étudiants en première année feront tout pour rentrer dans ce cercle quitte à braver la morale voire même lui marcher dessus.

Au casting, on retrouve une brochette de beaux jeunes hommes : Sam Claflin, Max Irons, Douglas Booth, Sam Reid. Des acteurs qu’on va adorer détester et qui pour sûr, ne laisseront personne indifférent.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site