L'interview qui abuzze : Mademoiselle K répond à nos questions bizarres !

Mademoiselle K est de retour avec un nouvel album "Hungry Dirty Baby". Premier album écrit en anglais, sorti par son propre label. LFA a rencontré l'artiste le temps d'un entretien, un peu rock'n'roll sur les bords.

Le deal avec sa maison de disque c’était : “tu fais ton album en français où on te vire”. Mademoiselle K a fait son album en anglais et elle s’est tirée pour sortir sa galette sur son propre label à elle. Des burnes, Mademoiselle K en a. Libre et rebelle, l’artiste n’en fait qu’à sa tête et elle le fait plutôt bien : elle a façonné “Hungry Dirty Baby” , son tout nouvel album, comme elle le sentait : un son rock sec, rugueux, énervé.

Arrangement soigné, mélodie accrocheuse, l’artiste a soigné son bébé. L’accouchement c’est bien passé, le nouveau-né a même très bien été accueilli par la critique, et on comprend pourquoi. Quelques heures après la sortie de la galette, nous avons rencontré l’artiste dans un bar du 18ème arrondissement. Elle a accepté de jouer avec nous au jeu de l’interview qui abuzze.


Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site