Saint Laurent, Jean Paul Gaultier... qu'on arrête de piquer les biopics de Pierre Niney !

Pierre Niney, le meilleur acteur pour l'académie des César, a imaginé un casting pour un futur biopic retraçant la vie d'un couturier : Jean Paul Gaultier. Mais voilà, un autre acteur veut lui voler la vedette, Eric Elmosnino ! Hilarant !

Comme l’année précédente, Pierre Niney et Hugo Gélin ont réalisé un épisode de Casting(s) spécial César, un épisode sous le signe de la haute-couture. Puisque Yves Saint Laurent était à l’honneur, évidemment, il fallait rebondir. L’acteur décide de passer un casting pour un autre biopic, un autre couturier : Jean Paul Gaultier qui a dit adieu au monde du prêt-à-porter, fin 2014. Pour ce rôle, il est habillé en marin, exactement comme dans la publicité “Le Mâle”, fait un festival d’abeille, mais ça ne fonctionne pas. Un autre acteur est est en concurrence direct avec lui : Eric Elmosnino, ancien césarisé, qui lui fait un festival de “guêpe” et semble séduire le directeur de casting… Ce qui a le don de l’énerver évidemment : “si à chaque fois que je fais un biopic on met un autre acteur dans le même rôle, ça va pas aller ! Gaspard Ulliel en Saint Laurent et maintenant Gainsbourg en kilt”! Les deux acteurs se lancent alors dans un concours façon Pyramides (le jeu qui passe sur France 2 et dont personne n’a jamais compris les règles) sur les termes de haute-couture pour savoir qui est le plus crédible.

Un épisode hilarant qui prouve encore le talent sans limite et le sens de l’auto-dérision du jeune Pierre Niney, 25 ans. Un talent d’ailleurs récompensé puisqu’il a remporté, vendredi dernier, le César du meilleur acteur pour son rôle de composition dans Yves Saint Laurent. Il succède à son partenaire dans le film Guillaume Gallienne (césarisé pour “Guillaume et les garçons, à table!”). Décidément, la Comédie Française est au top avec deux statuettes consécutives. Je ne sais pas vous, mais moi, je mets un billet sur Laurent Laffite l’année prochaine.

A noter que Pierre Niney sera de retour sur les écrans de cinéma le 18 mars prochain dans le film “Un Homme Idéal” de Yann Gozlan. L’histoire ? Celle d’un auteur paumé qui tombe par hasard sur un manuscrit d’un homme solitaire qui vient de décéder. Il s’en empare et décide de le signer de son nom. Il devient alors un auteur reconnu mais doit faire en sorte de protéger son secret à tout prix.



Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site