Rest in Peace, Joe. On t'aimait tellement.

Joe Cocker a perdu son combat contre un cancer du poumon contre lequel il luttait depuis plusieurs années. Le rockeur, héros de Woodstock, décède à l'âge de 70 ans. La musique vient ainsi de perdre son plus grand chanteur de blues.

Il est certain que pour la génération Z, les moins de vingt ans, quand on dit cocker, elle pense ; le chien ? Pour nous, Joe Cocker, c’est un des héros de Woodstock, un mec à la voix rocailleuse, un mec avec un pet au cerveau capable d’électriser une scène avec sa présence, sa prestance. Le gars de Sheffield est décédé dimanche 21 décembre d’un cancer des poumons à l’âge de 70 ans.

On s’accorde tous à dire que Joe Cocker est sans doute le plus grand chanteur de blues/soul, toutes générations confondues : 22 albums à son actif, une collection de tubes intemporelles “I’ll Cry Instead”, la reprise si sexy “You Can Leave You Hat On”, immortalisée par le film 9 semaine 1/2 et la scène du strip-tease ou encoreYou are so beautiful”. Avec sa voix rauque, il a complètement revisité, réincarné les titres Unchain my heart” ou “With a little help from my friends”, une chanson qui appartient à l’origine aux Beatles présente sur l’album “Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band

Rest In Peace, Joe.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site