Infidélité : 10 phrases à ne surtout pas dire quand tu te fais choper !

On sait, l’infidélité, ce n'est pas bien ! Vraiment pas bien. Cet article n’a donc pas pour vocation de redorer son blason. Mais lorsqu’on trompe quelqu’un et qu’on se fait choper, clairement, il y a des phrases à ne JAMAIS DIRE si l’on ne veut pas empirer la situation. Et notamment…

« Ce n’est pas ce que tu crois ! »

Si, c’est tout à fait ce qu’il/elle croit ! Clairement, à moins d’être scénariste chez Canal +, votre moitié ne vous croira pas. Et il/elle aura bien raison. Vous l’avez déjà trompé(ée), évitez en plus d’insulter son intelligence !




« Je pensais qu’on avait une relation libre »

Généralement, quand dans son couple on décide qu’on peut aller voir ailleurs, on s’en souvient. Peu de chance que la décision ait été prise entre le plat et le dessert, tout en matant Game of Thrones. Non, non…



« Je pensais à toi quand je lui faisais l’amour ! »

Pitié, non. Maintenant on imagine la scène. Merci !



« C’est il/elle qui m’a sauté(ée) dessus ! »

Oui, et ? Quand le jeune homme de SOS Médecins vous saute dessus dans la rue pour vous proposer de faire un don, vous ne dégainez pas automatiquement votre carte de crédit, si ? Oui, c’est pareil !



« On n’a jamais parlé de fidélité entre nous »

Pour cette phrase, tout dépend de la nature et de la durée de la relation. Mais après deux ans de vie commune et l’adoption d’un chat à poils longs, cette dernière ne risque pas de fonctionner non plus !



« J’ai des problèmes de vue, j’au cru que c’était toi ! »

Sérieusement ?



« Je pensais que tu ne voulais plus de moi ! »

Quoi de pire que de tromper quelqu’un ? Tromper quelqu’un en remettant la faute sur son dos, pardi ! C’est vraiment pas du joli ! Non non non…



« J’étais obligé(ée)… Il/elle m’a menacé(ée) de me spoiler la fin de la saison 4 de Game of Thrones »

Un bon point pour l’imagination, bravo ! En revanche, niveau crédibilité, zéro !



« Je sortais de ma douche et je lui suis tombé(ée) dessus. Tu sais à quel point je suis maladroit(e) ! »

Là encore, bravo pour l’imagination. Pour le reste, zéro pointé !



« C’est toi qui m’a conseillé de nouer des liens plus forts avec ton frère/soeur »

Oui, il/elle vous a demandé d’adresser la parole à son frère/soeur au cours des dîners de famille. Pas de « tomber accidentellement sur il/elle en sortant de la douche » !

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site