Rupture : 12 phrases à ne jamais dire quand tu largues quelqu'un !

Une rupture, ce n'est jamais facile. Alors, par pitié, ne rendez pas la chose encore plus difficile avec des phrases complètement cliché. Sélection non exhaustive des phrases à ne jamais (au grand jamais !) prononcer lors d'une rupture amoureuse... Aie, ça fait mal !

« C’est pas toi, c’est moi »

Sérieusement ? Vous n’avez pas trouvé plus cliché ? « C’est pas toi, c’est moi »… Pitié non !


« Je ne t’aime plus. D’ailleurs, je pense que je ne t’ai jamais aimé »

On ne peut que saluer votre honnêteté… Par contre, niveau sens du tact, y a du travail !


« Fallait pas me spoiler Game Of Thrones »

Grosse erreur de votre ex… Pour le coup, c’est une excuse particulièrement valable !



« J’ai besoin qu’on fasse une pause »

Si derrière cette phrase se cache en fait « j’ai clairement envie de te quitter mais je n’assume pas », on prend son courage à deux mains et on y va ! Histoire d’éviter les faux espoirs, merci !


« Tu es trop bien pour moi, je ne te mérite pas »

Mais oui bien sûr !


« Je ne suis pas prêt(e) à m’engager »

Pour le coup, ça, ça peut être une excuse valable si elle est vraie ! Par contre, si deux semaines plus tard vous achetez une grande maison avec portail électrique, un labrador et une espace avec votre nouvelle targuet, tout de suite, ça perd en crédibilité !


« Je t’ai trompé(e) il y a six mois, je ne pouvais plus vivre avec ça »

Vous l’avez déjà trompé ET en plus vous lui avez plus menti. Vous pourriez au moins lui laisser l’opportunité de vous larguer en bonne et due forme ?


« C’est sûrement la plus grosse connerie de ma vie, mais je te quitte »

En matière de paradoxes, vous êtes passé maître ! Bravo !


« C’est ta nouvelle coupe de cheveux, je n’y peux rien »

Roooh, ça c’est vraiment pas cool… Y avait une super offre sur Groupon !


« Nous deux, c’était une relation pansement. Mais maintenant ça va mieux. Merci ! »

Mercurochrome, le pansement des héros !


« J’espère que tu as un bon parachute, parce que je te largue ! »

Un bon point pour l’humour ! Par contre, pas sûr que le moment se prête vraiment aux jeux de mots…


« Je pense que je ne suis pas fait(e) pour le bonheur »

Hé ho Caliméro, on arrête de jouer les victimes oui ?!

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site