La "Barbie normale" fait un carton, et c'est tant mieux !

La marque Lammily est décidée à lutter contre la poupée "Barbie" aux mensurations irréelles. Pour cela, elle lance la commercialisation de sa propre poupée dont la silhouette est calquée sur celle de l'adolescente américaine moyenne.

Elle n’est pas blonde, n’a pas une taille de guêpe ni un bonnet C. Lammily est l’anti-Barbie. C’est une poupée imparfaite mais une poupée qui se rapproche, pour le coup, de la réalité. Son créateur Nickolay Lamm souhaitait une “Barbie normale”, dont les mensurations se rapprochent le plus possible des mensuration moyennes des femmes. Pour le designer, “le concept de Lammily, c’est qu’il faut savoir s’accepter comme on est dans un monde qui vous pousse à toujours être conforme aux standards”. Résultat : sa poupée possède le corps d’une Américaine moyenne de 19 ans. Elle a des longs cheveux bruns, n’est pas très grande, a une petite poitrine et n’est pas maquillée. En résumé, on est loin de la bimbo que l’on connaît, et c’est tant mieux !

La marque de jouets va même plus loin pour ancrer la poupée dans la réalité. Il propose un pack d’accessoires dans lequel on ne trouve ni stilettos ni brosses à cheveux mais plutôt un patch d’acné, des tatouages, pansements, lunettes, une cicatrice, des bleus, de la cellulite et même des vergetures. Bref, de quoi amocher sévère sa poupée et la rapprocher des désagréments que connaissent de nombreuses adolescentes et jeunes femmes.

La poupée rencontre déjà un très large succès. Depuis son lancement aux Etats-Unis, elle a été vendue à 19 000 exemplaires ! A quand l’arrivée de Lammily en France ?

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site