Cette danse, c'est de la poésie en mouvement et ça donne des frissons

Phillip Chbeeb dit Pacman est un mec connu dans le milieu de la danse contemporaine, ses chorégraphies poignantes sont toujours empreintes de poésie. Un véritable plaisir des yeux, comme en témoigne cette danse réalisée dans le métro new-yorkais.

Ca commence assis, sur le sol du métro new-yorkais. Un jeu de main entre un garçon et une fille, les mêmes jeux auxquels on jouait lorsque nous étions enfants, puis ça s’emballe. Les deux danseurs se mettent en mouvement. Ils semblent comme liés l’un à l’autre, chacun des gestes est pensé par rapport à l’autre. Rester, partir, se retrouver, se quitter, voilà les thèmes que semblent abordés par le danseur Pacman. La chorégraphie est empreint d’une poésie rare, ce qui détonne assez avec le décor, glauque. Le métro. Il y a quelque chose de fort dans cette danse, comme dans cette musique, signée Elliott Moss (“Slip”).

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site