Vous en avez assez de manger tout et n’importe quoi ? Découvrez la coopérative de la Louve, le premier supermarché collaboratif !

Tom Boothe et Brian Horihan, deux Américains vivant à Paris, voudraient lancer dans le 18e arrondissement le premier supermarché collaboratif de France. Plus qu'un simple lieu où faire ses courses, la coopérative de la Louve est aussi, et surtout, une nouvelle façon de consommer.

Vous aussi, vous en avez assez de consommer des produits dont vous ne connaissez pas l’origine ? Des lasagnes au cheval, du saumon aux dioxines, des excréments dans des gâteaux… Ces deux dernières années ont été tristement riches en scandales alimentaires. Un mal pour un bien diront certains, puisque cela nous aura au moins permis d’ouvrir les yeux sur notre méconnaissance totale des aliments que nous consommons pourtant au quotidien.

Malgré l’importance de l’agriculture en France, il n’est pas toujours évident en tant que consommateur de trouver des produits locaux et/ou bio, provenant de petites et moyennes exploitations et non pas des géants de l’alimentation. Il existe bien des enseignes dites « Bio », qui proposent aujourd’hui des produits de qualité, mais dont le coût reste généralement élevé. Comment, dans ce contexte, manger sainement sans pour autant y laisser un bras ? C’est ici qu’intervient la Coopérative de la Louve, fondée par Tom Boothe et Brian Horihan, deux Américains vivant à Paris.

Actuellement en construction, le projet de la coopérative de la Louve est très simple : ouvrir d’ici l’automne 2015 dans le 18e arrondissement de Paris un supermarché coopératif et participatif, ne proposant que des produits de très bonne qualité à un prix abordable. Comment ? En faisant participer les clients de la coopérative au fonctionnement du supermarché. En d’autres mots, pour pouvoir faire ses achats au sein du supermarché, chaque « client » devra effectuer trois heures de travail bénévole par mois dans l’établissement, en caisse, au stock, à l’administration ou encore au nettoyage. Un bénévolat qui permettra à la coopérative de réaliser de conséquentes économies et ainsi, proposer de bons produits à moindre coût.

Le concept, aussi utopiste soit-il, a déjà fait ses preuves à New-York, dans le quartier de Brooklyn, où un supermarché coopératif a été lancé il y a 40 ans. Là-bas, il porte le nom de Park Slope Food Coop et regroupe aujourd’hui près de 16 000 membres-coopérateurs.

Pour se lancer en France d’ici fin 2015, la coopérative de la Louve aura bien entendu besoin de moyens financiers. Elle appelle donc l’ensemble des personnes intéressées par cette nouvelle façon de consommer à devenir dès aujourd’hui membre de l’association. Pour cela, il faudra payer la somme de 100 euros ainsi que prévoir trois heures par mois de votre temps dès l’ouverture des locaux. Pour plus d’informations, la coopérative de la Louve propose des permanences tous les mercredis soirs de 19h30 à 21h30 ainsi que ce dimanche 25 janvier de 10h30 à 20h. Que la louve soit avec vous !

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site