26 novembre 1974 : "Je voudrais vous faire partager une conviction de femme..."

Le 26 novembre 1974, Simone Veil prononçait son discours historique sur l'IVG devant l'Assemblée Nationale. On vous propose d'en écouter un extrait.

En 1974, Simone Veil entrait dans l’histoire. Elle devient une héroïne. Une icône. La ministre de la Santé parvient à faire adopter le projet de loi dépénalisant l’interruption volontaire de grossesse après trois jours de débats violents, d’altercations et de manifestations. C’était un 26 novembre. Un jour historique.

Devant une assemblée masculine elle déclarait : “Je voudrais vous faire partager une conviction de femme. Je m’excuse de le faire devant cette assemblée presque exclusivement composée d’hommes. Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. C’est toujours un drame, cela restera toujours un drame. C’est pourquoi si le projet tient compte de la situation de fait existante, s’il admet la possibilité d’une interruption de grossesse, c’est pour la contrôler, et autant que possible en dissuader la femme…parmi ceux qui combattent aujourd’hui une éventuelle modification de la loi répressive, combien sont-ils ceux qui se sont préoccupés d’aider ces femmes dans leur détresse, combien sont-ils ceux qui, au delà de ce qu’ils jugent comme une faute, ont su manifester aux jeunes mères célibataires la compréhension et l’appui moral dont elles avaient un si grand besoin ?

On vous propose de regarder, d’écouter de nouveau ce discours magistral. Pour se souvenir. Merci Simone Veil.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site