Ce sont des mini-princesses, elles ne sont pas que "pretty" et elles vous disent fuck

Qui de mieux placée que la jeune génération pour faire réfléchir les anciennes ? Dans cette publicité, cinq petites filles habillées en princesses décident de dire littéralement fuck au sexisme. Leur objectif : faire changer les mentalités et mettre (enfin) fin aux stéréotypes !

Les fillettes d’aujourd’hui ne veulent pas être des Cendrillon ou des Blanche-Neige mais de vraies petites guerrières ! Dans cette publicité pour la marque de t-shirts FCKH8, cinq petites filles, habillées comme des princesses, lancent tout un tas d’injures et des “fuck” à tout-va pour dénoncer le sexisme ordinaire et les stéréotypes.

Dans la vidéo, les fillettes explosent : “Je ne suis pas qu’une putain de princesse désespérée et en détresse !”, “Les femmes ont un salaire 23% moins élevé que les hommes pour le même putain de travail”, “je ne devrais pas avoir besoin d’un pénis pour mieux gagner ma vie !”. Et à ceux qui s’offusqueront du fait que ces fillettes fassent usage du terme “fuck”, l’une d’entre elles répond très justement : “Qu’est-ce qui est le plus choquant ? Une petite fille qui dit fuck ? Ou le ‘putain’ de sort sexiste et inégal que la société réserve aux filles et aux femmes ?”. Touché !

Les t-shirts sont vendus au prix de quatre euros et la marque promet de reverser une partie des bénéfices à des associations féministes. Nous, on craque d’ores et déjà pour le t-shirt “Girls just want to have FUNdamental rights”, référence à peine cachée au tube de Cindy Lauper.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site