Elle échappe à deux mariages forcés et rappe pour dénoncer cette pratique

Dans cette chanson intitulée "Fille à Vendre", une jeune Afghane de 18 ans rappe pour dénoncer les mariages forcés. Promis à la main d'un homme à dix ans et à seize ans, elle a fui et vit désormais aux États-Unis. Le clip de Sonita Alizadeh a été diffusé lors d'un congrès "Les femmes dans le Monde" le week-end dernier en Angleterre.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site