Elle marche dans la rue, ils la harcèlent. New-York, 2014, un constat accablant !

Le harcèlement de rue est, malheureusement, toujours d'actualité. Après Bruxelles et Paris, un collectif américain s'est interessé au quotidien d'une femme dans les rues de New York... Un calvaire !

“Hey jolie”, “hey beauté”, “ben souris”, “ça va ?”, “je te laisse mon numéro ?”… Une association américaine qui lutte contre le harcèlement de rue a filmé le quotidien d’une jeune New-yorkaise dans les rues de la Grosse Pomme. Soshanna Roberts, la jeune femme que l’on peut voir dans cette vidéo, est une actrice habillée d’un t-shirt et d’un jean noir, filmée pendant dix heures en train de marcher dans les rues de New-York. Et le constat est accablant : en seulement une journée, Soshanna se fait interpeller plus d’une centaine de fois.

Ici, pas d’insultes mais des remarques plus ou moins agressives, sexistes et machistes. Un homme va même jusqu’à suivre Soshanna pendant cinq très longues minutes, marchant tout près d’elle sans lui adresser la parole. Un autre s’énerve car elle ne répond pas à ses avances. Pour obtenir ces images, Rob Bliss, le réalisateur de la vidéo, avait caché une mini-caméra dans son pull et marchait devant Soshanna, avec un air complètement détaché pour ne pas influer sur le comportement des passants.

Dans son court-métrage Femmes de la rue, la belge Sofie Peeters dénonçait déjà en 2012 le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes. Et malheureusement, les choses n’ont pas l’air d’avoir beaucoup évolué en deux ans.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site