Il lui dit de la fermer. Voici sa réaction !

| Rima Karaki, journaliste sur la chaîne libanaise Al jadeed, ne s'est pas laissée faire par l'homme qu'elle était en train d'interviewer. Alors que ce dernier manquait clairement de respect à la journaliste, celle-ci a préféré couper court à l'interview, expliquant "soit nous faisons preuve de respect, soit l'interview est terminée".

“Soit nous faisons preuve de respect, soit l’interview est terminée”. C’est ainsi qu’a conclu son interview la journaliste libanaise Rima Karaki avec le cheikh islamiste Hani Al-Seba’i. Et pour cause : au cours de l’interview, diffusée sur la chaîne libanaise Al jadeed et relayée sur youtube le 4 mars dernier, le ton est très vite entre Rima Karaki et Hani Al-Seba’i.

Ce dernier, mécontent de la manière dont se déroulait l’interview, n’a pas supporté d’être interrompu par la journaliste. Alors que Rima Karaki tentait de calmer son interlocuteur, ce dernier a préféré balancer un très sec “fermez-la qu’on puisse parler” à la jeune femme. Face à ce manque de respect, la journaliste est parvenue à garder un calme olympien et, au lieu de s’emporter, a préféré couper court à son interview. De quoi souffler l’homme interviewé qui, à en croire sa réaction, ne devait clairement pas s’attendre à ça.

A voir aussi : Une journaliste saoudienne explose de rire face à un historien misogyne !

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site