Ils attaquent l'obscurantisme à coup de crayon et rendent ainsi hommage aux héros de Charlie Hebdo

Ils ont essayé de faire taire Charlie Hebdo. Mais partout dans le monde, des voix s'élèvent. Depuis hier, des centaines de dessinateurs usent de leur coup de crayon pour dénoncer l'obscurantisme. Face à l'horreur, ces derniers utilisent leur arme la plus puissante et pacifiste pour rendre ainsi hommage aux héros de Charlie Hebdo.

Le crayon n’est pas une arme de destruction massive. Ce n’est pas une arme d’ailleurs. Mais c’est un outil. Un moyen d’expression. Lorsque les deux terroristes se sont attaqués à Charlie Hebdo, aux journalistes, aux dessinateurs satiriques, les collègues ont décidé de saisir papier et stylo pour rendre hommage aux douze héros, ceux-là même qui osaient dénoncer l’obscurantisme, avec courage et sans peur des représailles. Des Français mais pas seulement. Des dessinateurs américains, iraniens, chiliens, argentins, australiens se sont exprimés à coup de crayon pour montrer que si ce qui ne tue pas rend plus fort, ce qui tue rend éternel. Hier, le crayon n’était pas une arme, aujourd’hui il l’est devenu. Il devient un symbole fort, celui de la lutte pour l’une des libertés les plus fondamentales et universelles : la liberté d’expression.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site