Si Kim K croise son affreux sosie, je pense qu'elle vomit. En tout cas, moi oui.

Je te présente Jordan James Parke, un jeune maquilleur pro dont le rêve ultime est de devenir Kim Kardashian. Ouai, on a tous des rêves un peu bizarres...

Cher Jordan James Parke,

J’ai un peu peur pour toi. J’ai appris aujourd’hui que tu avais dépensé quelques 125 000 euros en chirurgie esthétique pour ressembler à ton idole. Tu aurais pu me dire Jamie Dornan, Chris Hemsworth, Brad Pitt, sincèrement j’aurais compris. Mais, toi la star qui occupe toutes les parcelles de ton cerveau s’appelle Kim Kardashian. Soit. Ok, c’est vrai, je sais que plein de garçons fantasment sur son énorme postérieure (fake hein), moi, je lui envie sa ligne de sourcil parfaite. Toi aussi non ? Parce que tu es allé jusqu’à te faire un tatouage des sourcils pour avoir les mêmes que la madame, sauf qu’on a l’impression que c’est une gamine de six ans qui a dessiné ça avec un gros marqueur indélébile… Mais s’il n’y avait que ça… tu as aussi usé pour ne pas dire abusé d’injection de botox, de vampire lift, tu t’es fait gonfler les lèvres, poser un maquillage permanent et je ne sais quoi d’autre. Mais, il est raté ton maquillage, mon ami. Le comble pour un maquillage professionnel, tu ne penses pas ?

Pour toi, “Kim est la plus belle femme du monde”. C’est ce que tu as dit au journal The Sun. Nous, je pense que tu viens de détruire ton visage, cher Jordan James Jarke, car le résultat est loin de ressembler à Kim Kardashian. En fait, je ne sais même plus à qui tu ressembles, cher James, mais tu me fais un peu peur. Je te conseillerais même de porter plainte contre ton chirurgien… Ah, non c’est vrai, tu ne voulais pas un résultat naturel mais ressembler à un truc en plastique. J’espère donc que tu rencontreras, un jour, Kim K, pour qu’elle puisse te résonner et te faire quitter le côté obscur de la force. Reviens parmi nous.

Je t’emb… euh, je te serre la main, Jordan.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site