Pour elle, l'eau (même) sale est sa vie...

L'eau, c'est la vie. C'est avec ce slogan et une vidéo poignante qu'une ONG tente d’interpeller les populations sur le problème de l'accès à l'eau dans les pays défavorisés.

On l’oublie parfois, mais nous avons beaucoup de chance d’avoir de l’eau potable, purifiée et débarrassée de parasites et bactéries qui coule dans nos robinets qui ne coûte pratiquement rien. Si cela nous paraît presque normal, dans d’autres pays, l’eau est soit rare, soit sale et il n’y a pas de station d’épuration pour y remédier. L’association KFHI a voulu attirer l’attention sur ce problème et venir en aide aux populations concernées en leur permettant d’avoir un accès à de l’eau propre et potable. Pour cela, ils ont réalisé une vidéo dans laquelle s’opposent les quotidiens d’une fillette au Cambodge et d’un jeune acteur coréen.

Tandis que la première va puiser son eau dans un lac, le second n’a qu’à ouvrir un robinet. La petite fille boit, se lave et utilise cette eau, presque croupie, pour vivre. Le jeune homme, lui, a les mêmes gestes mais a la chance d’avoir une eau purifiée. L’opposition et le contraste sont frappants et on ne peut rester de marbre face à cette vie des eaux.

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site