Si tu es né en 1995, cette vidéo est faite pour toi !

On se parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Mais comme on est sympa, on leur explique pourquoi, 1995, c'était une année particulière !

On est des nostalgiques, on aime regarder dans le rétro et se remémorer nos jeunes années. Le temps de l’insouciance, des bêtises et du no-style aussi. A ce qu’il paraît, les Nineties ont la côte en 2015. Et si, on remontait le temps jusqu’en 1995 ? Tu te rappelles de cette année-là ? Peut-être que tu n’étais pas encore né. Ou que tu étais en cours de fabrication. C’est pas grave, je te dis juste que t’as loupé une sacrée belle année.

Comme on est des nostalgiques, on a sauté dans la machine à remonter le temps pour fouiller le passé. Non c’était pas mieux avant -ou peut-être si- mais en 1995, il y avait des choses drôlement fun.

Cette année-là, le DVD était inventé. Du coup on était obligé d’abandonner nos maudites cassettes VHS qui se coinçaient tout le temps dans le magnétoscope ! Dur hein ?

Cette année-là, il y avait “Clueless” qui sortait au cinéma. Le film qui allait changer notre vie de jeune fille (ou de jeune garçon d’ailleurs) ! On rêvait d’avoir le même dressing que l’héroïne ainsi que ce logiciel magique qui choisissait nos tenues à notre place.

Cette année-là, on voulait aussi grandir pour pouvoir jouer les rebelles comme Gwen Stefani. Grandir, oui, mais pas trop vite, puisque cette année-là, Disney sortait Toy Story, un dessin-animé qui nous persuadé que notre ours en peluche William (ah non, ça c’est le mien) se mettait à chanter “Dieu m’a donné la foi” avec Barbie quand on avait le dos tourné !

Dans un autre registre, cette année-là, Jacques Chirac devenait président de la République, après trois tentatives ratées. C’est aujourd’hui le Président avec qui on a passé le plus de temps… On comprends mieux pourquoi certains portent des t-shirts à son effigie (ou pas) !

Cette année-là, la Russie et les Etats-Unis étaient (presque) potes et rigolaient à gorge déployée pendant un sommet de l’OTAN. On était aussi hyper fan de Bill Clinton, qui ressemblait tellement à un acteur de cinéma !

Jacques Brel, Ne ma quitte pas
Ne me quitte pas
Du beau, du bon, du gratuit
Likez-nous sur facebook
ou on ferme le site